En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Gaspillage Alimentaire

Gaspillage Alimentaire

Publié le mardi 16 janvier 2018 18:32 - Mis à jour le vendredi 9 février 2018 12:37

 

Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire sur le site MASBOU de Figeac.

 

La lutte contre le gaspillage alimentaire est devenue un enjeu majeur. En France, 10 millions de tonnes de produits  alimentaires sont perdus et gaspillés pour l’alimentation humaine. C’est l’équivalent de 16 milliards d’euros et représente un impact de 15,3 millions de tonnes de CO2 soit 3% de l’ensemble des émissions carbone de l’activité nationale (source ADEME).

Le Département du Lot lutte aussi contre ce fléau, en sensibilisant et en mobilisant ses équipes de restauration dans les collèges. Il encourage les initiatives innovantes, les méthodologies et soutient les personnels concernés à la  réflexion, à l’action, à la démonstration que le gaspillage alimentaire n’est pas une fatalité.

Qu’en est-il de nos deux sites de restauration ?

Pour le site de Figeac, la production de biodéchets (total des déchets de fabrication et de distribution à la fin du service) représente 8.80 tonnes par an. Pour le site de Bagnac cela représente environ 3.80 tonnes par an.

S’il a été mis en place depuis quatre années un compostage d’une partie de ces biodéchets, l’enjeu premier est bien de diminuer leur nombre. Le pavillon de compostage installé à Figeac permet de transformer environ 30 % des déchets alimentaires. Un accompagnement par les techniciens du Syded a permis de former les agents aux techniques de compostage et a aidé l’établissement à organiser, auprès des usagers (élèves – adultes), le tri sélectif des déchets : ce qui est compostable, ce qui est recyclable, avec comme support visuel,  la conception d’affiches spécifiques, adaptées au restaurant du collège.

L’équipe de cuisine a proposé d’aller plus loin en mettant en œuvre des process qui formalisent des actions concrètes depuis la rentrée des vacances de Toussaint.

1 – Durant deux semaines l’exposition réalisée par le Conseil Départemental Jeune a été installée dans la salle de restaurant.

2 – Un écran informatif est installé à l’entrée de la salle de restaurant et permet de servir de support visuel pour les travaux réalisés autour du gaspillage alimentaire, pour informer les usagers sur les produits achetés en circuit cours. Cet écran permettra aussi l’information de toutes les actions organisées autour du développement durable.

3 – Une réflexion globale sur l’agencement de la ligne de self et de la salle de restaurant est en cours. L’objectif étant de proposer un lieu de repas agréable et un temps suffisant pour éviter les repas pris trop rapidement.

D’autres actions sont organisées au sein de l’établissement.

1 – En partenariat avec le Syded et  l’association REGAIN un projet de jardin pédagogique est en cours de conception. Ce jardin permettra de faire le lien entre le tri sélectif, le compostage et son utilisation. Il sera aussi un support pour l’étude de la biodiversité.

2 – Au cours du premier trimestre 2018, une animation est prévue, en direction des élèves,  avec les techniciens du Syded, sur le thème du gaspillage alimentaire avec pour objectifs :

  • De faire prendre conscience aux élèves de l’impact d’un phénomène qui nous concerne tous
  • Les amener à réfléchir afin de trouver des solutions pour l’éviter, dans le cadre familial et scolaire.

3 – Conception d’affiches préventives pour sensibiliser au gaspillage et à la surconsommation permettant de corriger de mauvaises habitudes alimentaires, avec pour objectifs

  • De créer un visuel,
  • De travailler sur plusieurs supports,
  • De se documenter individuellement.

Toutes ces actions programmées sur le site de Figeac et organisées autour d’une commission de restauration composée d’adultes mais aussi d’élèves du collège permettent :

1 – de sensibiliser les utilisateurs du restaurant.

2 – de construire une vraie réflexion avec les élèves sur les solutions possibles en les impliquant dans le projet global (élèves –acteurs).

3 – l’appropriation par les élèves du projet de lutte contre le gaspillage (élèves – citoyens).

L’implication et le soutien de tous est indispensable à ce projet.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe